L’entretien d’embauche, une vente à enjeu fort

L’entretien d’embauche une vente à enjeu fort

La recherche d’emploi est aujourd’hui extrêmement difficile, et s’il paraît facile d’accéder à de très nombreuses offres d’emploi être recruté reste très compliqué.

Le CV un document discriminant

Le CV est certainement le document le plus discriminant pour obtenir l’entretien d’embauche. Il demande de préciser son parcours, ses diplômes, son âge, son sexe, son nom (origine, culture …), son aspect physique (s’il y a photo) et pléthores d’informations qui si elles sont parfois importantes sont en même temps peuvent être des freins à l’embauche. Toutes ces informations ne sont pas les seuls gages de compétences ou de savoir-faire, nous aurons l’occasion d’en reparler dans un autre article.

Les premières épreuves

L’envoi du CV et l’attente d’un retour pour un entretien d’embauche sont déjà des épreuves, mais elles ne sont pas les plus stressantes à vivre. L’attente de réponse suite à l’envoi d’une candidature se fait à distance et sans la « confrontation » cela est donc vécu différemment de l’entretien d’embauche.

Obtenir un entretien pour un emploi est souvent vécu comme une excellente nouvelle, cela en est une, mais l’entretien d’embauche reste une épreuve redoutée. Si certains n’ont aucune réponse à leur envoi de candidature, d’autres ont des rendez-vous pour des entretiens qui ne débouchent sur aucune embauche.

L’entretien d’embauche est une vente

Il faut considérer que l’entretien d’embauche comme une vente. Je sais que nombreux sont ceux qui ne sont pas à l’aise avec cette idée, mais la réalité est bien là.
L’entretien d’embauche est vraiment une compétition difficile, il ne suffit pas être « bon » il faut être perçu comme « la meilleure personne » pour le poste à pouvoir.

Là encore, cette idée peut en gêner quelques-uns, mais ce n’est pas le meilleur pour le poste qui est retenu, mais celui qui est le meilleur à se vendre pour le poste.

Si on prend conscience que l’entretien d’embauche est une vente, il est nécessaire d’aborder cet entretien autrement que comme un storytelling, une belle histoire à raconter.

L’entretien d’embauche dépasser la lecture du CV

Beaucoup de candidats à l’emploi pensent maîtriser leur sujet parce qu’ils sont incollables sur leur parcours professionnel ou parce qu’ils possèdent un bon vocabulaire, et savent s’exprimer correctement.

L’entretien d’embauche est bien plus que juste la narration de son parcours et de ses compétences.
Le recruteur lui aussi a ses besoins, lui aussi attend de l’entretien d’embauche d’être rassurer, et de trouver le candidat qui pour satisfaire à ses besoins actuels et à avenir. Lors d’un recrutement, le candidat à l’emploi ne doit pas avoir en tête que ses propres besoins, son emploi, son salaire … Le candidat à l’emploi doit être attentif aux besoins de l’entreprise, et dépasser le seul aspect présentation de son parcours et ses qualifications. Il faut sortir de l’idée aussi que lorsque l’on présente ses qualifications, ses compétences, le recruteur doit en déduire comment il va les exploiter.

C’est au candidat de faire une part du chemin et de démontrer comment avec son expérience, ses compétences il va pouvoir satisfaire les besoins du recruteur. Ayez en tête cette petite formule « Si cela va sans dire, cela va encore mieux en le disant ».

Identifier les besoins du recruteur

Pour aborder un entretien d’embauche et pouvoir convaincre et obtenir un emploi, il y plusieurs éléments de base très importants à connaître :

Le candidat à l’emploi doit pouvoir identifier les vrais besoins du recruteur et non pas juste présenter son parcours, ses qualifications et diplômes. Quel intérêt pourrait avoir un recruteur à entendre à haute voix les informations qu’ils possèdent déjà sur le CV ?

Cela va demander une dynamique d’entretien différente et que le candidat à l’emploi pose des questions, qu’il puisse parfaitement identifier les besoins de chaque interlocuteur, à chaque tour du recrutement.

A chaque nouvel entretien, pour le même poste, chaque nouveau recruteur rencontré à ses besoins spécifiques. Certains points d’intérêts de votre profil peuvent satisfaire un recruteur, et ne pas concerner le recruteur suivant.
Certainement des points seront communs avec le précédent recruteur, mais d’autres auront plus ou moins d’importance. Garder en tête que c’est une compétition, mais pas un examen, seul le meilleur perçu l’emporte.

Les pièges de l’annonce

Attention au piège de préparer son entretien seulement sur la base de l’annonce d’emploi. Il faut aussi imaginer que la personne qui a rédigé l’offre de candidature n’est peut-être pas la personne qui vous emploiera ou même la personne qui va travailler avec vous.
Si se préparer à être impeccable lors de son entretien d’embauche pour présenter son parcours et ses qualités est une excellente idée, c’est loin d’être suffisant. Et la différence se fera ailleurs justement dans ce qui n’est pas dit sur le CV.

Un dernier point pour conclure cet article, il ne suffit pas de nommer des qualités ou compétences, il faut les incarner lors de l’entretien.  Une compétence ou une qualité doivent pouvoir s’identifier sans être nommées.

Pas facile ? non, mais qui a dit que c’était facile un entretien d’embauche.

La préparation d’entretien d’embauche

Un entretien d’embauche se prépare, et il faut s’entraîner comme le ferait un champion avant une compétition. Plus la compétition est relevée, et la réussite d’un entretien est une épreuve difficile, plus l’entraînement est impératif. L’entretien d’embauche n’est pas une récitation, et cela serait tout aussi absurde d’apprend par cœur comme si c’était une chorégraphie ou tout est immuable et déterminé à l’avance.

Mental Positif

Thierry ROUBIRA

Développement personnel

Coaching

Management

Formations

Bibliothèque

Qui sommes nous

Contacter